Comment gagner de l’expérience dans le monde de la traduction ?

Comment gagner de l’expérience dans le monde de la traduction ?

Vous avez étudié plusieurs années sur les bancs de l’université, multiplié les traductions, acheté des dictionnaires et connaissez par cœur les sites Iate et Proz (qui figurent d’ailleurs dans les favoris de votre navigateur préféré).

Après deux années de travail acharné et de multiples nuits blanches à préparer les examens, vous êtes enfin prêt à entrer sur le marché du travail. Mais avant d’être embauché, savez-vous comment gagner de l’expérience et vous démarquer des autres traducteurs récemment diplômés? Voici mes conseils (essayés et approuvés).

NB : Ces conseils sont aussi valables pour les étudiants en cours de formation !

La première chose qui m’est venue à l’esprit en rédigeant cet article ? Le fameux STAGE en entreprise. Tous les diplômes de Master en traduction incluent dans leur programme une période de stage. Qu’il soit effectué en France ou à l’étranger, dans une entreprise de traduction ou dans une autre structure, qu’il dure quelques semaines ou un semestre entier, qu’il soit obligatoire ou facultatif, le stage est selon moi la meilleure manière de s’insérer dans la vie active. C’est aussi un élément très valorisé par les recruteurs.

Croyez-moi sur parole ! À l’issue de mon cursus de Master, j’ai contacté l’agence de traduction CBLingua car je souhaitais y réaliser mon stage de fin d’études. Lors des trois mois que j’ai passés dans l’agence, j’ai traduit une multitude de documents, ai appris du vocabulaire nouveau, des tournures de phrases spécifiques au domaine juridique et technique…j’ai également rencontré des professionnels de la traduction : des traducteurs, des interprètes, etc. C’est une expérience que je recommande à tout étudiant désirant avoir un aperçu de la vie en entreprise de traduction. Le stage en entreprise, c’est l’étape cruciale entre les études et la vie active !

Il est aussi possible de réaliser des stages dans les départements de traduction de grandes entreprises ou dans des ambassades. Les institutions européennes proposent elles aussi divers programmes de stage. Par exemple, le département de traduction du Parlement européen accueille chaque année une poignée de stagiaires dans ses bureaux de Luxembourg. Il en est de même pour la Commission européenne ou encore l’Organisation des nations unies.

D’autre part, si vous avez du temps libre à consacrer à des causes qui vous tiennent à cœur, des associations cherchent régulièrement des bénévoles pour réaliser des missions de traduction.

Sur le site du programme Volontaires des Nations Unies, vous pourrez parcourir les multiples offres de traduction bénévoles et, selon vos disponibilités et domaines de compétence, participer aux missions correspondant le mieux à votre profil. Entre autres, vous collaborerez avec l’Association hondurienne pour la Protection des Animaux et de leur Environnement ou encore le Département des affaires économiques et sociales de l’ONU.

Une simple ligne sur un CV qui, en plus de confirmer votre intérêt pour la traduction et votre détermination à faire profiter aux autres de vos compétences, vous permettra de vous mesurer à des domaines variés et de gagner de l’expérience !

Sé el primero en comentar

¡Déjanos tu comentario!