Dépasser les barrières linguistiques grâce à une application mobile, des écouteurs ou même des lunettes!

Dépasser les barrières linguistiques grâce à une application mobile, des écouteurs ou même des lunettes!

J’ai assisté il y quelques semaines à une scène qui a attiré mon attention. J’étais dans la file d’attente d’une agence de location de voitures et observais une employée espagnole discuter avec un couple de clients étrangers. Elle leur expliquait (en anglais) les tarifs des locations de voiture et les différents forfaits d’assurance, mais les clients ne semblaient pas la comprendre. Alors, l’homme a sorti son téléphone et a commencé à lui parler (oui, il parlait à son téléphone !) dans sa langue maternelle. Après avoir prononcé quelques phrases, il tend son téléphone à l’employée.

Je comprends alors pourquoi ce touriste discutait avec son téléphone : il a tout simplement décidé de l’utiliser comme traducteur (ou plutôt comme interprète) pour communiquer avec son interlocutrice. En effet, l’employée a lu le texte affiché à l’écran, puis a à son tour dicté au téléphone une réponse, en espagnol, que le client a lu dans sa langue maternelle. Grâce à cet outil (vraisemblablement une application mobile), l’employée et les clients qui ne parlaient pas la même langue ont pu se comprendre parfaitement.

Un grand nombre d’applications mobiles font aujourd’hui office de traducteur/interprète car elles traduisent immédiatement des phrases dictées ou écrites. Google Translate est le plus connu mais il en existe d’autres, par exemple Easy Language Translator ou Voice Translator.

Face à la croissance du secteur du tourisme, plusieurs start-ups ont lancé sur le marché des petits boîtiers peu encombrants qui peuvent interpréter jusqu’à 100 langues et ainsi faciliter les séjours à l’étranger. Il suffit de parler devant le micro pour que le boîtier interprète presque instantanément vers la langue de votre choix. Pour un minimum de 180 euros, vous pourrez vous offrir le Travis Translator ou Ili et vous ne serez plus bloqués par la barrière de la langue.

Si vous souhaitez traduire quasi instantanément les paroles de votre interlocuteur, il est aussi possible d’utiliser des écouteurs. Par exemple, les Airbuds Air Translator permettent d’écouter la traduction : les phrases sont envoyées vers une base de données et sont également transcrites sur le tchat de l’application pour que les utilisateurs puissent lire la traduction. Les chanceux qui ont pu tester l’application(ce produit n’est pas encore présent sur le marché) ont apprécié la qualité des traductions mais regrettent que la conversation ne soit pas aussi fluide qu’une conversation « réelle » car il faut attendre quelques secondes pour entendre la traduction.

Certaines applications mobiles vont au-delà de la simple traduction instantanée vocale. C’est le cas de celle créée par l’agence de voyage Ctrip : si vous vous trouvez dans un pays dont vous ne connaissez pas la langue et que vous souhaitez vous orienter en ville ou simplement lire un menu de restaurant, prenez en photo l’information que vous ne comprenez pas et l’application se chargera de la traduire pour vous grâce à la reconnaissance des caractères : plus besoin d’emporter votre dictionnaire en vacances !

Pour sa part, OuiSpeak met en relation des interprètes et des touristes japonais et chinois grâce à une application mobile, par vidéo et 24h/24. Ces interprètes fournissent un service professionnel, quel que soit l’endroit où se trouvent les touristes. Cette application créée par une start-up d’Aix-en-Provence est désormais utilisée par certains offices de tourismes qui cherchent à fournir un service de qualité et informer au mieux les visiteurs étrangers.

La start-up parisienne Theatre in Paris a elle imaginé des lunettes de réalité augmentée capables de surtitrer une pièce de théâtre. Destinées au public étranger et aux personnes souffrant de déficiences auditives, ces lunettes permettent de comprendre la pièce si elle est présentée dans une langue étrangère : elles affichent des sous-titres dans votre langue maternelle et vous pouvez ainsi suivre la pièce jouée dans une autre langue.

Enfin, toujours dans le thème des applications destinées à l’interprétation, Amazon a évoqué la possibilité de communiquer avec votre animal de compagnie. Qui n’a jamais souhaité comprendre les miaulements de son chat ou les aboiements de son chien ? Une étude est en cours pour étudier la demande et mettre en place une application qui le permettrait d’ici 10 ans. Il existe d’ailleurs une application qui interprète le langage humain en miaulements. Son efficacité n’est pas prouvée mais qui aurait cru qu’un jour le langage humain serait traduit en langage animal !

Certains des produits mentionnés sont toujours en phase d’élaboration et seront prochainement lancés sur le marché. Certes ils révolutionnent le marché de la traduction, cependant, ils ne remplaceront jamais un traducteur ou un interprète professionnel. En effet, il est possible de communiquer avec des locuteurs d’autres langues grâce à ces applications mobiles ou à ces objets qui interprètent nos propos, mais certaines situations requièrent la présence d’un interprète assermenté, lors d’auditions ou de jugements par exemple.

Sé el primero en comentar

¡Déjanos tu comentario!