À quoi servent les prix de traduction littéraire?

À quoi servent les prix de traduction littéraire ?

Prix Renaudot, Goncourt, Médicis, Femina, Interallié, la liste est longue. Ces prix littéraires sont décernés à la fin de chaque rentrée littéraire. En jeu, une renommée pour l’écrivain, sa maison d’édition, une promesse de ventes importante et, pourquoi pas, l’apparition de l’ouvrage dans les best-sellers de l’année et une place privilégiée dans les rayons des librairies.

La France est le pays qui décerne le plus grand nombre de prix littéraires, environ 2000 par an (parmi lesquels seulement 10 % ont une portée nationale). Nos grands auteurs français sont connus à l’internationale : Victor Hugo, Marcel Proust, Émile Zola, traduits dans plus de vingt langues et lus et analysés par les étudiants du monde entier. Cependant, si le nom de l’auteur apparaît en couverture, le traducteur est souvent plus difficile à démasquer : il apparaît dans les premières pages de l’ouvrage, sous la forme suivante : Traduit de l’anglais américain par…

En France, environ 20 % de la production
commercialisée en France représente des œuvres traduites

Les traducteurs doivent donc ruser pour se faire connaître du grand public et des maisons d’éditions. Vient donc le pourquoi du comment de cet article : hormis les prix littéraires, il existe également des prix littéraires de traduction récompensant le travail de l’ombre réalisé par les traducteurs littéraires qui, sitôt la réception de la version finale d’une œuvre, se chargent de la traduction vers leur langue maternelle.

Voici quelques-uns des prix de traduction décernés en France et à l’étranger :

  • Prix Fu Lei de la traduction et de l’édition
    Depuis sa première édition en 2009, ce prix a créé par Ambassade de France en Chine vise à diffuser la littérature française en Chine. Le jury est composé de membres français et chinois.

  • Grand Prix SGDL pour la traduction
    Décerné depuis 2011 par la Société des gens de lettres (SGDL), ce prix récompense l’ensemble de l’œuvre d’un traducteur, non nécessairement francophone. Le jury se compose de traducteurs de toutes les langues ainsi que des membres de la SGDL ès qualité.

  • Prix André Gide et Prix Raymond-Aron

Ces prix récompensent les traductions franco-allemandes littéraires et de sciences sociales.

  • Premio Nacional de traducción : Prix national espagnol de traduction

Depuis 1956, il s’agit du prix de traduction littéraire le plus important en Espagne. Il est décerné par un jury de philologues et de traducteurs désignés par le ministère de la Culture espagnol.

  • Prix Pierre-François Caillé de la traduction

Ce prix à la mémoire de Pierre-François Caillée, l’un des créateurs de la Société française des traducteurs, est décerné depuis 1981 par la SFT avec le concours de l’École Supérieure d’Interprètes et de Traducteurs (ESIT) de l’Université Sorbonne Nouvelle Paris 3. Ce prix vise à « attirer l’attention du grand public sur le métier de traducteur et de contribuer à sa reconnaissance ».

Battons nous, traducteurs, pour que notre travail ne soit pas relégué au second plan ! Ces prix ont vocation à récompenser le travail de l’ombre des traducteurs littéraires, ne l’oublions pas.

Sé el primero en comentar

¡Déjanos tu comentario!